063be99ccFF34F4unbe1un22bun673un3821

La majorité des dégâts des eaux se produisent en copropriété, notamment au niveau des seuils des portes fenêtres et dans les douches « à l’italienne ». Ces sinistres sont très fréquents et affectent génialement le logement du voisin du dessous. Ils peuvent même créer des conflits entre les voisins. C’est pourquoi, il est important d’être vigilant à certains signes qui doivent être pris au sérieux. Les traces d’humidité au plafond et les flaques d’eau doivent vous mettre la puce à l’oreille !

Quelles sont les principales causes des fuites et des infiltrations d’eau en copropriété ? Quand faut-il informer l’assurance habitation ? Qui est le responsable en cas d’un dégât des eaux ? vous retrouvez les bonnes réponses dans cet article.

Les causes des infiltrations d’eau par le seuil de portes-fenêtres

Dans une copropriété, il n’est pas rare de rencontrer une infiltration d’eau par le balcon ou par le seuil de porte- fenêtre. Cela peut être dû à une évacuation encombrée de feuilles mortes, d’un débit d’écoulement insuffisant ou bien encore d’un vent violent qui amène l’eau vers la menuiserie. Il peut s’agir également d’un défaut d’étanchéité, de maçonnerie ou encore de menuiserie.

A noter qu’un balcon est une partie commune mais à jouissance privative. Le copropriétaire est tenu de son entretien régulier y compris, le nettoyage et la vérification des évacuations de pluie, ainsi que de l’absence de problèmes. En cas de doute, il est essentiel de faire appel à un professionnel pour la réalisation d’une recherche de fuite d’eau Fontenay-Saint-Père.

Les causes des fuites d’eau provenant des douches « à l’italienne »

Côté esthétique, les douches à l’italienne sont de plus en plus appréciées, mais certains défauts de construction peuvent entrainer des problèmes liés à l’écoulement de l’eau. En effet, des fuites d’eau en sous-face de la douche peuvent toucher le plafond du logement de voisin en dessous, ce qui pourrait créer des dégradations dans des parois des locaux. Les origines de ces dégâts des eaux sont multiples à savoir :

  • Une usure des joints situés entre le mur et le sol de la douche à l’italienne. Ceux-ci peuvent s’abimer avec le temps entrainant des fuites plus au moins importantes ainsi que des problèmes d’étanchéité.

–          Une mauvaise construction du revêtement de sol d’une douche à l’italienne. En effet, le sol doit être réalisé avec des galets, du carrelage ou de la mosaïque. Si les joints assurant la jonction entre les éléments du sol sont en mauvais état, cela peut entrainer des fuite d’eau.

  • Un siphon inadapté qui peut provoquer des problèmes d’engorgement ou d’étanchéité.
  • Un écoulement insuffisant notamment lorsque la pente n’est pas définie avec précision. Si l’inclinaison est insuffisante, l’eau ne s’écoulera pas correctement et des fuites pourront alors se produire dans une douche à l’italienne.

detecter-infiltration-eau-mur

Dégât des eaux en copropriété : informer l’assurance habitation

Lorsqu’un dégât des eaux survient, il est nécessaire de déclarer le sinistre auprès de votre assurance habitation et ce dans un délai de cinq jours au maximum. Ensuite, il faut prévenir le plus vite possible votre voisin, susceptible d’être concerné et le syndic de la copropriété. Si l’origine de la fuite vient de votre appartement, essayez de prendre les mesures nécessaires afin de stopper provisoirement l’écoulement de l’eau.

Dans tous les cas, il est nécessaire de faire appel à un plombier ou à un autre professionnel pour identifier l’origine de la fuite et effectuer la réparation, dans les plus brefs délais. Cela est important afin de limiter l’étendue des dégâts sur le bâtiment.

A la fin des travaux, il est essentiel d’envoyer toutes les factures à votre assurance, et à l’expert mandaté pour évaluer la valeur des dommages subis. Aucune rénovation ne doit être effectuée, sans l’accord préalable de votre assureur. Attendez le passage de l’expert si le montant des dégâts constatés est supérieur à 1600 euros HT.

Pour accélérer les procédures d’indemnisation, il est conseillé de remplir un constat amiable dégât des eaux avec les parties victimes de la fuite d’eau. Les différentes copies seront adressées aux assureurs et aussi au syndic de la copropriété.

Dégât des eaux en copropriété : qui est responsable du sinistre ?

Si l’expert mandaté par l’assurance décide que les normes constructives n’ont pas été respectées et qu’elles peuvent être à l’origine du dégât des eaux. Dans ce cas, c’est la copropriété qui est responsable et pourra mettre en cause l’entreprise qui a réalisé les travaux de construction.

Par ailleurs, si la construction de l’immeuble date de moins de 10 ans, la copropriété aura le droit obligatoirement à une assurance « dommages ouvrage », souscrite par le constructeur ou le promoteur pour le compte des futurs propriétaires.

Enfin, il faut savoir que les dégâts des eaux sont pris en charge généralement par l’assurance multirisques habitation. Mais les garanties proposées varient en fonction du contrat signé et de ses clauses. Dans la plupart des cas, les infiltrations d’eau par les fenêtres ainsi que les frais de détection et de réparation des fuites à l’origine du dégât sont exclus des garanties. N’hésitez pas à vérifier votre contrat d’assurance ou à vous adresser directement à votre assureur, pour vous en renseigner sur votre situation !